twitter icon
youtube icon

Déclinaison autour de la courgette

Ce week-end, je me suis lancé un petit défi : réaliser un plat "inventé" autour de la courgette. En réalité, comme vous l'avez compris en lisant le titre, il y a plusieurs préparation, un trio, qui se soutiennent mutuellement. Je vous propose de découvrir les recettes ci-dessous !

Douceur de courgette, pesto et piment de Cayenne


Dans sa première forme, je propose de travailler la courgette en une purée chaleureuse aux parfums italiens. Pour les ingrédients, il vous faudra :
  • 2 Courgettes
  • Deux à trois cuillères à soupe bien remplies de purée de pommes de terre lyophilisée
  • 10 cl de crème épaisse
  • 2 cuillères à café bien remplies de pesto
  • Piment de Cayenne

On commence par laver les courgettes et les couper en gros morceaux. Il n’est pas nécessaire de retirer la peau. Puis, on cuit les courgettes dans une grosse casserole d’eau bouillante (non salée, attention c’est important !). Quand les courgettes sont tendres, retirez les courgettes et égouttez le surplus d’eau.

On va ensuite réaliser la purée en trois phases. Tout d’abord, on mixe les courgettes. La texture obtenue est généralement assez souple, et même parfois liquide, en fonction de la durée de cuisson des courgettes. On ajoute ensuite la purée de pommes de terre lyophilisée en mélangeant bien le tout : après quelques secondes, la texture s’est épaissie et se rapproche de la texture d’une purée un peu épaisse. Enfin, on ajoute la crème pour ajouter beaucoup de gourmandise et obtenir la texture souhaitée.

Enfin, on peut passer à l’assaisonnement de notre purée. On rajoute le pesto, que l’on mélange bien à la purée, au mixeur par exemple. On peut enfin ajouter la dernière touche : un peu de piment de Cayenne, avec parcimonie !

En plus d’être d’une simplicité enfantine, ce plat est absolument jouissif. La texture de la purée est soyeuse en bouche et extrêmement gourmande grâce à l’ajout de crème. Le pesto apporte ses différentes touches d’ail, de parmesan, de basilic et d’huile d’olive, à la douceur de la courgette qui est préservée par un dosage raisonnable. Enfin, le piment de Cayenne permet à la fois de réchauffer le plat mais également de donner ce petit coup de fouet qui évite l’endormissement dans les doux bras de ce plat.

C_1_compressed.jpg
Douceur de courgette, pesto et piment de Cayenne


Salade de courgettes crues, vinaigrette de datte


La deuxième forme dans laquelle la courgette est travaillée a pour but de répondre à la première : il s’agit d’une salade de courgettes crues et vinaigrette de datte. Il vous faudra :
  • Une demi courgette
  • Moutarde
  • Huile neutre et/ou Huile d’olive
  • Vinaigre de datte
  • Sel, poivre

Pour cette recette, il faudra commencer par réaliser une brunoise de courgette. Les morceaux de courgettes restants crus, je vous conseille de la tailler très fine : cela sera plus agréable sous la dent.

Dans un second temps, la vinaigrette est réalisée très simplement : on commence par mettre un peu de moutarde et de vinaigre de datte dans un récipient et on bat énergiquement, à la « cuillère à sauce magique » (mini fouet à sauce). Si vous n’avez pas cet ustensile à la maison, vous pouvez bien entendu le remplacer par une fourchette ou bien encore par un fouet.

Une fois que l’émulsion est commencée et que la texture est homogène, vous pouvez rajouter l’huile par petite dose en continuant à fouetter énergiquement. Je recommande de mettre 60% d’huile neutre pour 40% d’huile d’olive, pour éviter d’amener trop d’amertume dans la recette. Enfin, vous pouvez assaisonner de poivre et de sel.

Incorporez enfin votre brunoise à la vinaigrette et remuez bien le tout pour couvrir tous les morceaux. Vous pouvez réserver la préparation au réfrigérateur. Je conseille également d’égoutter le surplus de vinaigrette avant de dresser l’assiette.

Cette recette contraste fortement avec la recette précédente : la texture croquante des courgettes s’oppose parfaitement à la douceur de la purée, l’acidité de la vinaigrette offre une réponse à la douceur du parmesan, et enfin sa fraicheur permet de clore la chaleur délivrée par le piment de Cayenne. À manger absolument dans cet ordre pour préparer l’arrivée de la troisième !

Brunoise de courgette, noisettes torréfiées, paprika, sel


Pour conclure cette déclinaison de courgette, je propose de jouer autour de la noisette. Il vous faudra :
  • Une courgettes
  • 50 g de noisettes
  • Paprika
  • Fleur de sel

Tout d’abord, on commence par torréfier les noisettes. Écrasez-les grossièrement dans un pilon, en gardant de gros morceaux (de la taille d’un quart de noisettes environ), et mettez-les dans une poêle chaude. Surveillez la cuisson en tournant régulièrement les noisettes : quand ces dernières ont bruni et qu’une bonne odeur se dégage, vous pouvez éteindre le feu et transvaser les noisettes dans un petit récipient.

Ensuite, il faut réaliser une brunoise de courgette. Elle n’a pas besoin d’être taillée aussi finement que dans la précédente recette. Dans la poêle qui a servi à la cuisson des noisettes, ajoutez un bon morceau de beurre et la brunoise. Si c’est possible, évitez de manipuler trop les cubes à la cuillère, pour ne pas abimer la chaire. Cuisez entre feu moyen et feu vif, pour faire dorer les morceaux.

Vous pouvez maintenant remettre les noisettes dans la poêle, avec les courgettes, et assaisonner avec du Paprika doux. Cette préparation peut être réservée et réchauffée juste au moment de servir. Lors du dressage, ajoutez quelques grains de fleur de sel pour qu’ils explosent en bouche de temps en temps.

C_23_compressed.jpg
Haut : Brunoise de courgette, noisettes torréfiées et paprika, sel
Bas : Salade de courgettes crues, vinaigrette de datte